Avec la connectivité, Siemens ouvre de nouvelles possibilités aux appareils électroménagers

Rédigé par Elisabeth Barthares, le 19 novembre 2012
Accueil » A LA UNE » Avec la connectivité, Siemens ouvre de nouvelles possibilités aux appareils électroménagers


A l’IFA de Berlin, grand salon annuel de l ‘électroménager grand public, Siemens présentait « house of innovations », reconstitution d’une maison de demain ou la connectivité facilitera la vie quotidienne en augmentant le confort d’usage, en gérant au mieux l’énergie utilisée et en optimisant le service après-vente des appareils électroménagers. Aperçu des nouvelles possibilités qu’offre la connectivité dans la maison, domaine de prédilection de Siemens.

Par Elisabeth Bartharès

On en entend beaucoup parler, mais Siemens a vraiment passé la vitesse supérieure en présentant, démonstrations à l’appui, ce que la connectivité pouvait apporter en confort supplémentaire dans la cuisine du futur. Au fait, de quoi s’agit-il ? La connectivité désigne la faculté d’un appareil à se brancher à d’autres appareils. Dans notre secteur, cela désigne la possibilité de dialoguer via internet entre un smartphone ou une tablette et un appareil électroménager.  Sur 70 m2, la marque allemande symbole de haute technologie et de design démontre son ambition d’accélérer la mutation de nos appareils électroménagers en exploitant et en développant toutes les possibilités de leur intelligence.

 Depuis plusieurs années, les lave-linge, lave-vaisselle, appareils de cuisson de nombreuses marques sont déjà capables de s’adapter aux styles de vie et aux souhaits de leurs possesseurs : de moins en moins rigides, de plus en plus intelligents tout en offrant la simplicité d’utilisation requise, ils font montrer d’une capacité d’anticipation et d’adaptation appréciée par les consommateurs. L’éruption du Smartphone et de la tablette tactile a laissé des scories et désormais, de nouveaux réflexes émaillent nos vies quotidiennes.

Un confort et une liberté d’utilisation optimisés

La maison présentée par Siemens met en scène quelques-unes des possibilités d’un futur qui semble à la fois étonnant dans son aspect précurseur et si proche. On part d’une situation banale de la vie quotidienne pour présenter cette scène de la vie future : grâce aux systèmes de commande intégrés et à l’interface utilisateur (une tablette, un Smartphone,) l’utilisateur lambda va par exemple visualiser le contenu de son réfrigérateur à distance (sur le trajet de retour de son travail) grâce à un appareil photo situé dans la porte et qui envoie des images sur son ipad ou iPhone. A partir de ce contenu, l’application propose une ou des suggestions de recettes et une liste de course pour acheter les articles manquants. Une fois à la maison (bon, évidemment il faudra quand même faire les courses !), la recette pourra être projetée directement sur le plan de travail de la cuisine sous forme d’affichage tactile multipoint (fini les mains collantes sur le livre de recettes maculé de taches au bout d’un an !).

Il est même possible de transmettre les paramètres de la recette au four, pour que celui-ci se règle automatiquement sur le programme de cuisson voulu … Ce scénario d’un futur parfaitement assisté par nos machines est à la fois fascinant et peut laisser sceptique. Mais Siemens insiste fortement sur sa volonté de ne pas mettre les hommes au service des machines, mais de se demander, à chaque fois, ce qui offre aux personnes dans leur vie de tous les jours le plus de confort et de marge de liberté, sans céder a la tentation de réaliser tout ce qui est techniquement possible.

Style de vie responsable et durable

De plus, le confort et la liberté d’utilisation ne sont pas le seul champ d’application de la connectivité développée par la marque allemande. La gestion efficace de l’énergie et l’optimisation du service après-vente sont deux autres domaines qu’elle peut considérablement améliorer. Par exemple, dans le cas d’une installation photovoltaïque, les paramètres d’exploitation varient en fonction de la position du soleil et un graphique pourra montrer la meilleure heure de lancement d’un programme de lave-vaisselle ou de sèche-linge pour une utilisation rationnelle. De même, des problèmes de fonctionnement pourront être résolus par « videochat » avec le service client, sans prise de rendez-vous et sans déplacement. Le service client de Siemens pourra en effet se connecter à l’appareil défaillant pour un télédiagnostic.

Les premiers appareils électroménagers Siemens dotés de ces fonctions seront commercialisés d’ici deux ans, et illustreront certains aspects des scénarios abordés lors de cette édition de l’IFA de Berlin. Le salon joue à ce titre le rôle de précurseur de tendances et le retour d’information des visiteurs constituera pour Siemens une étape précieuse pour la future mise en œuvre. Et, preuve que l’exercice est définitivement plus qu’une « opération vitrine », Siemens compte recourir à sa propre division d’intelligence embarquée, ne souhaitant visiblement pas sous-traiter cette partie stratégique de sa future activité.

 

 

Commentez cet article