Bien choisir…son four encastrable.

Rédigé par Marion Germain, le 27 mai 2013
Accueil » A LA UNE » Bien choisir…son four encastrable.


Quand on vous parle de four encastrable en général on aborde ces 3 points classiques :

gaggenau› Le type de répartition de chaleur : convection naturelle (résistances en haut et en bas), chaleur brassée (résistances en haut et en bas + turbine), chaleur tournante (résistances en haut et en bas + turbine et résistance annulaire autour)

Le type de nettoyage : nettoyage à la main (émail lisse ou aide au nettoyage par la vapeur d’eau), catalyse (parois recouverte d’un matériau absorbant les projections de graisses qui sont détruite en cours de cuisson ou lors d’un cycle à part entière), pyrolyse (cycle hors cuisson à 500°C au cours duquel graisses et sucres sont brûlés)

L’esthétique : Il reste au jugement de chacun.

Mais d’autres aspects sont à connaître et à envisager avant de valider votre choix définitif. Voici des pistes non exhaustives :

Quel type d’ouverture serait la plus adaptée à votre implantation de cuisine et à votre accessibilité ?

temp_miele_6860_bp_2147Suivant la proximité des meubles ou autres appareils électroménagers alentours, l’accessibilité et les habitudes, plusieurs solutions vous sont présentées sur le marché.

Porte abattante : c’est l’ouverture classique, à privilégier si le four est placé sous le plan de travail.

Porte latérale : elle permet une facilité d’accès lorsque le four est positionné en hauteur.

Porte « Slide & hide »  : disponible sur les fours du groupe BSH (Siemens, Neff) la porte rentre dans le four pour laisser plein accès à l’intérieur. La cavité en est réduite.

Porte tiroir : elle sécurise l’entrée et la sortie des plats.

Porte « lift »: elle monte et descend à la verticale pour un rendu technologique et un accès facile.

Recherchez vous un four facile à programmer ?

Les commandes des fours vont du plus simple au plus sophistiqué, du moins évident ou plus intuitif. Lors de votre sélection pensez à cet aspect pratique. Rien de plus pénible que de devoir sortir le mode d’emploi à chaque fois que vous devez faire une cuisson différée ou de chercher quel mode de cuisson est le plus adapté à votre rôti de boeuf.

Trouvez vous que cuire plusieurs plats en même temps serait intéressant pour vous ?

Si oui, 3 choix s’offrent à vous :

› des fours de grand litrage >65litres (en dimension d’encastrement standard) qui permettent de cuire sur plusieurs niveaux.

› des fours de 90 cm de large  qui permettent de cuire des grands plats ou plusieurs en même temps dans la largeur.

› des fours double cavité avec un séparateur qui permettent de cuire dans la totalité de la cavité ou de la séparer en 2 pour avoir accès à des modes et des températures différents de cuisson, par exemple cuire une tarte en bas à 180° avec la résistance basse+ la turbine et cuire un rôti en haut en chaleur tournante à 100° (cuisson base température).

La sécurité d’utilisation est elle importante pour vous ?

Si oui, plusieurs réponses à cette exigence existent :

– le verrouillage des commandes pour éviter de dérégler vos choix pour réussir vos plats ou de stopper la cuisson par inadvertance.

› Le logo « porte froide » garantit la conformité de l’appareil au cahier des charges fixé par les fabricants membres du GIFAM. Il existe uniquement pour les fours nettoyage par pyrolyse. Ce logo vous garantit que la porte ne sera pas un danger pour vos enfants les plus jeunes si ils mettent la main dessus même en cours de pyrolyse. La température maximale de la porte ne doit pas dépasser : 75°C pour le plastique, 70°C pour le verre, 65°C pour l’émail et 60°C pour l’inox et l’aluminium.

› Certain modèles proposent des gradins (les rails où se glissent les grilles) ou des grilles anti basculement qui évitent à votre préparation de glisser lorsque vous humidifiez votre rôti en cours de cuisson par exemple. D’autres vous offrent des rails téléscopiques encore plus faciles à utiliser car ils coulissent et sécurisant car ils permettent une bonne stabilité des plats.

Aimez vous maîtriser vos réglages de cuisson ou souhaitez vous un four qui vous aide dans la réussite de vos plats ?

Pour réussir une cuisson, 4 paramètres rentre en ligne de compte : la fonction, la température, la durée et le niveau d’humidité. Si tous les fours vous permettent de régler les 3 premiers paramètres de façon autonome, certains peuvent vous accompagner plus loin.

– La préconisation de la température : vous sélectionnez manuellement la durée et le mode de cuisson (chaleur tournante, gril…), et le four vous indique la température de cuisson adéquate (ajustable à tout moment).

› Les recettes préprogrammées : vous choisissez une recette dans le menu du four (gratin, pizza, rôti…) et indiquez le poids/nombre de parts. Le four s’occupe des différents réglages (mode de cuisson, température, durée).

› Les recette automatiques :  Grâce aux sondes et aux capteurs intégrés dans la cavité du four, celui-ci gère de façon autonome tous les paramètres de cuisson et les ajuste au fur et à mesure !

Souhaitez vous un four traditionnel ou qui vous propose des types de cuisson différents?

Un four traditionnel cuit par rayonnement grâce aux résistances mais il existe sur le marché d’autres offres qui permettent d’accéder à des expériences culinaires plus savoureuses et plus innovantes :

– la cuisson basse température, certains fours vous proposent un mode dédié  de 65°C à 80°C qui permet de conserver la tendreté des aliments, d’économiser de l’énergie et de ne pas avoir de risque de surcuisson. Un thermomètre à aiguille (parfois de série) est conseillé pour réaliser ce type de préparation.

› le four à induction, exclusivité Whirlpool, grace à sa plaque à induction permet de réduire les temps de cuisson classique (par ex 23 min pour des tomates farcies versus 50 min dans un four standard) et de cuire de façon homogène sur tout le fond du plat en contact avec la plaque. Economique et efficace ! Il peut être utiliser aussi en four standard. Voir la démonstration.

› le four vapeur permet de cuisiner équilibré et de préserver les qualités nutritionnelles (vitamines et minéraux). La cuisson des aliments se fait par injection dans l’enceinte de vapeur d’eau. Voir un exemple de produit

› le four mixte vapeur, il permet de débuter une cuisson à la vapeur et d’enchainer avec une cuisson traditionnelle ou de combiner les 2. C’est le type de cuisson que l’on retrouve dans les restaurants permettant d’allier saveurs et rendu.

› la cuisson sous vide, dernier privilège des grands chefs, devient enfin accessible à domicile. Permettant de sublimer les saveurs, elle se réalise en mettant aliments et épices dans un sachet scellé dont on retire l’oxygène puis de les cuire à la vapeur. Voir la démonstration

N’hésitez pas à nous faire part des autres questions que vous pourriez vous poser en commentaire…

 

Commentez cet article