Dyson remet en cause le projet de la nouvelle étiquette énergie des aspirateurs

Rédigé par Philippe Michel, le 27 juin 2013
Accueil » Petit Electroménager » J'aspire et je nettoye » Dyson remet en cause le projet de la nouvelle étiquette énergie des aspirateurs


A la rentrée 2014 devrait apparaître une étiquette énergie pour les aspirateurs. Mais Dyson s’inquiète des conditions dans lesquelles seront réalisés les tests pour l’obtention des notations. La marque demande notamment à ce que l’approche soit davantage centrée sur un usage à domicile et pas en laboratoire. Pour cela, Dyson a exposé les problèmes, et donné une solution  pour chacun d’eux.

A compter de septembre 2014, les moteurs des aspirateurs ne devront pas excéder 1600 watts. En 2017, la législation demandera aux fabricants de ne pas dépasser 900 Watts. Les appareils seront évalués sur une notation de A à G. Ces lettres jugeront de la performance des aspirateurs, ainsi que de leur efficacité énergétique.

Selon Dyson, ce plafond aura un impact positif en terme d’économie d’énergie : 19 TWh d’électricité seront économisés par an d’ici 2020. Cela représente assez d’électricité pour alimenter le métro londonien pendant 20 ans.

james-dyson-and-dc22-and-dc24La marque anglaise est donc pour cette limitation et les données mentionnées sur les étiquettes. Mais elle précise que si le projet de loi sur l’étiquette énergie est accepté dans sa forme actuelle, il incitera les fabricants à développer des machines qui fonctionneront efficacement dans les laboratoires, mais pas à la maison.

Et Dyson de considérer qu’ il serait plus judicieux d’opter pour « l’ingénierie intelligente ». Par ce terme, il faut entendre l’action de faire plus avec moins : atteindre la meilleure performance possible en utilisant moins de ressources et moins d’énergie. Il est vrai qu’une législation encadrée mettrait un terme à l’idée archaïque qui admet que plus la puissance du moteur est élevée, plus la performance d’aspiration est importante.

Les 3 raisons qui rendent ce projet de loi négatif selon Dyson

1. Les tests en laboratoires ne reflètent pas les conditions d’utilisation à domicile

142A1D7C45B44AB09675BCD6FC2B23BCProblème : Le projet de loi actuel prévoit de tester la performance des aspirateurs dans des conditions de laboratoire : les aspirateurs seront donc utilisés à vide. Or, les conditions réelles d’utilisation d’un aspirateur – c’est-à-dire à la maison – sont bien différentes de celles d’un laboratoire. Les sacs et les filtres des appareils se bouchent au fur et à mesure de leur confrontation avec la poussière. Cela conduit le plus souvent à une perte d’aspiration et une baisse de la performance.

Solution : Pour tenir compte de l’utilisation réelle d’un aspirateur, le passage de l’aspirateur doit être mesuré dans des conditions réelles, en utilisant un aspirateur contenant déjà de la poussière. Ne pas s’y contraindre risquerait de mettre en péril la crédibilité de l’étiquette énergie.

2. Les coûts engendrés par les consommables

5-sacs-aspirateurs-racf-67072Problème : C’est un fait : les aspirateurs n’ont pas besoin de sacs pour fonctionner mais certains fabricants insistent sur ce principe additionnel coûteux, néfaste pour l’environnement, et entrainant l’achat de consommables supplémentaires.

Solution : L’étiquette énergie doit informer le consommateur sur les dépenses générées par l’achat de sacs et filtres supplémentaires. Nous devrions connaître le nombre de sacs ou des filtres nécessaires chaque année, ainsi que leur prix. Cela permettrait aux consommateurs de prendre une décision éclairée quant à leur impact sur l’environnement et sur leur budget.

3. Ergonomie

Problème : Le projet de loi ne limite pas la force nécessaire pour passer l’aspirateur. Beaucoup d’appareils peuvent techniquement obtenir la meilleure note de l’étiquette d’énergie. Pourtant, ils requièrent trop de force pour le nettoyage de la maison.

Solution : Dyson propose de limiter l’usage de l’aspirateur à une force 21 sur l’échelle de Newton, ce qui représente la limite naturelle des utilisateurs pour pousser ou tirer leur aspirateur durant une séance de nettoyage classique.

 

Commentez cet article